Principal

Encéphalite

Betplepsie: causes, symptômes, diagnostic et traitement

La toux provoque toujours beaucoup de sensations désagréables et nous fait chercher des moyens de l'éliminer. Les maux de gorge, la faiblesse, la poitrine ou les maux de gorge sont loin de tous les problèmes qui sont déclenchés par ce symptôme désagréable de nombreuses maladies. Mais parfois, une toux peut être accompagnée de conditions dangereuses telles qu'une panne ou un évanouissement. Cette pathologie était appelée «bétolepsie» (ou syndrome toux-cerveau, évanouissement de la toux). Cela n'a rien à voir avec l'épilepsie, mais peut parfois s'accompagner de convulsions toniques..

Les cas de bettolepsie sont rares et observés chez pas plus de 2% des patients présentant divers types de conditions paroxystiques. Le plus souvent, ce syndrome est observé chez les hommes âgés souffrant de maladies chroniques du système respiratoire. À un plus jeune âge, la toux évanouissement est très rare et est associée à des mécanismes insuffisants responsables du maintien du tonus postural ou à une sensibilité accrue du sinus carotidien. Chez les enfants, la bettolepsie peut se développer dans le contexte de la coqueluche.

Dans cet article, nous vous présenterons les causes, les symptômes et les méthodes de diagnostic et de traitement de cette pathologie. Ces informations vous seront utiles et vous pourrez consulter un médecin à temps, soupçonnant l'apparition de la bettolepsie avec vous-même ou vos proches.

Les causes

La bétolepsie est un trouble de la conscience qui se développe au plus fort d'une crise de toux intense et s'accompagne parfois de convulsions toniques. Il est plus souvent observé avec une congestion pulmonaire cardiaque ou veineuse et est associé à des impulsions pathologiques qui se produisent dans le nerf laryngé supérieur, des zones réflexogènes du système respiratoire, des récepteurs des sinus carotidiens, des sinus veineux du cerveau, des veines jugulaires ou de l'aorte. En conséquence, la pathogenèse du syndrome de la toux et du cerveau, accompagnée d'une augmentation de la pression intrathoracique et d'une hypoxie cérébrale, entraîne une altération du fonctionnement du système nerveux, qui se traduit par une perte de conscience à court terme, des maux de tête, une amnésie ou des convulsions..

Les raisons du développement de la bettolepsie peuvent être de tels facteurs:

  • pathologie du système respiratoire: asthme bronchique, bronchite chronique, emphysème pulmonaire, forme fibro-caverneuse de tuberculose pulmonaire, laryngite, coqueluche, etc.;
  • aspiration de petits objets dans la trachée ou le larynx;
  • névralgie du nerf laryngé supérieur;
  • modifications pathologiques des vaisseaux cérébraux: anomalies vasculaires, compression des artères vertébrales en ostéochondrose, athérosclérose des artères vertébrales, etc.;
  • alcoolisme.

La raison du développement du syndrome toux-cerveau et l'état initial du patient déterminent en grande partie la gravité des symptômes, l'évolution et l'issue de la bettolepsie. Par exemple, en cas d'insuffisance cérébrovasculaire chronique due à l'hypertension ou à l'athérosclérose, une attaque de toux évanouie peut causer des dommages structurels au tissu cérébral et des conséquences durables.

Symptômes

Le tableau clinique de la bettolepsie est de gravité variable non seulement chez différents patients, mais aussi chez un patient avec différentes crises.

Habituellement, une crise de toux évanouissement s'accompagne des symptômes suivants:

  • une quinte de toux se produit en position debout ou assise, en mangeant ou immédiatement après;
  • la toux peut être déclenchée par des odeurs piquantes, de l'air froid, des rires excessifs, des éternuements fréquents, des selles, des haltérophilies ou de la fumée de tabac;
  • sur fond de toux, le patient devient rouge, puis son visage devient bleu, les veines gonflent sur le cou;
  • parfois un précurseur d'une attaque peut être un léger étourdissement qui se produit sur le fond d'une toux;
  • dans la première minute d'une toux, des signes d'évanouissement apparaissent ou une perte de conscience se produit, accompagnée d'une chute du patient et d'une cyanose de la peau;
  • après s'être évanoui, la peau devient pâle et la toux s'arrête;
  • la durée de l'évanouissement est de quelques secondes ou minutes;
  • après cela, le patient reprend rapidement conscience et quitte la crise (généralement sans assistance médicale).

Dans certains cas, une attaque de toux évanouissement s'accompagne de convulsions, qui sont généralement limitées à une partie du corps (par exemple, des contractions dans les membres). Une morsure de la langue avec des convulsions causées par la bettolepsie n'est pas observée. Dans de rares cas, une crise peut entraîner une incontinence urinaire ou fécale.

Lors d'un épisode de bettolepsie, le patient peut parfois ressentir les symptômes suivants:

  • amnésie;
  • maux de tête;
  • la douleur du cou.

Certains experts distinguent ces options pour le syndrome toux-cerveau:

  1. La crise se développe au plus fort de la toux, accompagnée d'un évanouissement profond soudain et d'une chute du patient.
  2. La crise s'accompagne de convulsions et, parfois, de selles involontaires ou de mictions.
  3. Les crises surviennent d'abord comme avec la betleplepsie, puis sont remplacées par de petites crises d'épilepsie, qui peuvent se développer indépendamment de la toux.
  4. Crises de bettolepsie chez les patients atteints de pathologies cérébrales organiques, accompagnées de troubles autonomes graves.
  5. Crises de bettolepsie chez des patients ayant des antécédents d'épilepsie typique.

Diagnostique

S'il y a des crises de bettolepsie, le patient doit consulter un médecin local qui le dirigera vers une consultation avec un neurologue. Pour établir un diagnostic, une analyse détaillée des antécédents médicaux et de la vie du patient est effectuée, la nature des attaques est soigneusement étudiée et un plan d'examen est établi, qui permet d'identifier la cause de l'évanouissement de la toux et d'effectuer un diagnostic différentiel de la bettolepsie avec d'autres maladies (par exemple, avec l'épilepsie).

Pour identifier le syndrome toux-cerveau, les types d'examens suivants peuvent être prescrits:

  • Test de Valsalva;
  • ECG;
  • Surveillance Holter;
  • EEG;
  • mesure de la pression artérielle;
  • Echo-KG;
  • méthodes électrophysiologiques de stimulation intracardiaque, etc..

Dans certains cas, on montre aux patients une trachéobronchoscopie.

La nécessité d'hospitaliser un patient dans un hôpital pour examen et traitement est déterminée individuellement et dépend de la possibilité d'identifier les causes de la bettolepsie dans un établissement de consultations externes et de la gravité des crises. Parfois, avec une cause incertaine de troubles de la conscience, le patient est soumis à un examen dans un centre épileptologique spécialisé.

Traitement

L'objectif principal du traitement de la bettolepsie est toujours de traiter la maladie sous-jacente, qui a provoqué le développement d'un évanouissement de la toux. Un plan d'action est établi individuellement après que tous les examens nécessaires ont été effectués..

Pendant et après une crise de toux évanouissement, une thérapie symptomatique est réalisée visant à soulager l'état du patient. Elle peut consister en l'utilisation de tels moyens:

  • ammoniac;
  • Oxygénothérapie;
  • l'amélioration de la perméabilité bronchique et des médicaments antitussifs;
  • médicaments cardiotoniques;
  • médicaments vasoconstricteurs: éphédrine, mésatone;
  • administration de sulfate d'atropine (avec bradycardie).

La toux qui s'évanouit fait souvent peur au patient et à son entourage. Leur apparence devrait toujours être la raison d'aller chez le médecin et de procéder à un examen complet et à un traitement de la maladie sous-jacente, ce qui a provoqué le développement de la betplepsie.

Soyez attentif à votre santé et ne retardez pas la visite chez un spécialiste! Même une chute qui accompagne une perte de conscience peut provoquer des blessures graves et, avec certaines maladies, la toux qui s'évanouit provoque des dommages structurels aux tissus cérébraux et des complications irréversibles. N'oubliez pas cela et soyez en bonne santé!

Quel médecin contacter

Si le patient s'inquiète d'épisodes de perte de conscience dans le contexte d'une quinte de toux ou de toute autre pathologie, il doit être examiné par un neurologue. De plus, une consultation et un examen avec un pneumologue, un cardiologue peuvent être prescrits.

Betolepsie

La description:

Bettolepsie (toux grecque b +ttō + saisie de lēpsis, attaque) - troubles de la conscience, parfois en combinaison avec des convulsions, se développant au plus fort d'une crise de toux. Ils sont basés sur une altération de l'apport sanguin au cerveau causée par une augmentation de la pression intrathoracique et une hyperventilation..

Raisons de la betplepsie:

Le plus souvent, la betleplepsie est observée chez les patients présentant un cœur pulmonaire et une congestion veineuse des vaisseaux sanguins. Des crises d'épilepsie respiratoire-cérébrale sont décrites chez les patients atteints de coqueluche, d'asthme bronchique et également de névralgie du nerf laryngé supérieur..

Les symptômes de la betplepsie:

Dans la pathogenèse de la bettolepsie, le rôle principal, avec la congestion veineuse aiguë, est joué par des impulsions pathologiques provenant des zones réflexogènes des voies respiratoires, du nerf laryngé supérieur, des récepteurs du sinus carotidien, de l'aorte, des veines jugulaires, des sinus veineux du cerveau, ce qui perturbe l'activité végétative, conduit à une excitation du centre du nerf vague jusqu'au développement du syndrome de Morgagni - Adams - Stokes.

Les manifestations cliniques de la bettolepsie varient en gravité selon les patients et parfois chez un patient à des moments différents..
Les options sont disponibles de la conscience crépusculaire à court terme pendant la toux à la perte de conscience profonde en combinaison avec des convulsions et l'incontinence d'urine et d'excréments..
Habituellement, le patient pendant une toux perd soudainement conscience et tombe, mais se réveille rapidement.
Parfois, des convulsions épileptiformes sont observées, qui peuvent être limitées à n'importe quelle zone du corps..
Le plus souvent, une crise se termine rapidement sans période de troubles mentaux caractéristiques de l'épilepsie.

La bétolepsie est observée principalement chez les personnes âgées souffrant de maladies chroniques des voies respiratoires et des poumons (pharyngite, laryngite, emphysème, asthme bronchique, etc.).

À un âge plus jeune, l'apparition de syncope lors de la toux est observée assez rarement, principalement chez les personnes présentant une hypersensibilité au sinus carotidien, ou avec une insuffisance fonctionnelle des mécanismes soutenant le tonus postural. Chez les enfants atteints de coqueluche, au plus fort du paroxysme de la toux, une lipothymie et des évanouissements se produisent.

Les crises de toux surviennent chez les patients en position assise ou debout, souvent avec ou peu de temps après les repas. Parmi les facteurs déclenchants, on peut citer l'air froid, l'odeur piquante, la fumée de tabac, les rires excessifs, etc..

Avec l'apparition d'une toux, une hyperémie du visage se développe, puis elle devient cyanotique, les veines du cou gonflent. Habituellement, il n'y a pas de signes avant-coureurs, il ne peut y avoir que de légers étourdissements.

La perte de conscience survient dans la première minute suivant le début de la toux. La cyanose apparaît, les patients tombent souvent, souvent blessés. Avec une perte de conscience, la toux cesse, le visage devient pâle. Les convulsions ne sont généralement pas observées (des convulsions toniques sont parfois possibles). Il n'y a pas de morsure de la langue et d'urination involontaire. La durée de la perte de conscience de quelques secondes à une minute. Le retour de la conscience et la sortie d'une crise sont rapides.

Avec des vomissements, des selles, des éternuements parfois répétés, une levée de poids et généralement avec différents types de stress, des conditions similaires peuvent être créées avec celles décrites ci-dessus, entraînant une augmentation de la pression intrathoracique et des évanouissements. Des mécanismes similaires entraînent une perte de conscience et des rires (gelolepsie). De telles attaques sont plus souvent observées chez les enfants.L'évolution et l'issue de la bettolepsie dépendent principalement de l'état somatique général du patient. Chez les patients présentant une insuffisance cérébrovasculaire chronique due à l'athérosclérose, à l'hypertension, une crise de bettolepsie peut entraîner des lésions cérébrales structurelles aux conséquences persistantes.

Traitement de la bétlepsie:

Le traitement vise la maladie sous-jacente. Bettlepsy s'adapte généralement sans intervention thérapeutique en quelques secondes ou minutes.

Lorsqu'un patient vient d'être diagnostiqué, il est nécessaire d'être hospitalisé pour examen.
Afin de prévenir la bettolepsie chez un patient atteint d'une maladie bronchopulmonaire chronique, des médicaments antitussifs et des médicaments améliorant la perméabilité bronchique sont prescrits.
Si une bradycardie est enregistrée pendant l'attaque, l'atropine est indiquée. Les patients atteints de bettolepsie doivent être observés à la fois par un thérapeute et un neuropathologiste..

Betplepsie: causes, symptômes, diagnostic, traitement, prévention

Betplepsie: causes, symptômes, diagnostic, méthodes de traitement

La bétolepsie est un trouble transitoire de la conscience qui survient au point culminant d'une crise de toux. La principale manifestation du syndrome est la syncope de la toux: conscience crépusculaire à court terme, évanouissement, perte de conscience profonde, accompagnée dans certains cas de convulsions, de selles involontaires et d'urination.

Il s'agit d'une affection pathologique assez rare, également appelée syndrome toux-cerveau, syncope contre la toux, vertiges gutturaux, évanouissement de la toux et attaque respiratoire. Il est plus souvent détecté chez les hommes de plus de 45 ans, particulièrement fréquent chez les patients atteints de cardiopathie pulmonaire.

Les hommes sont plus enclins à la betlepsie

Etiopathogenèse

La bétolepsie se manifeste dans le contexte d'une hypoxie aiguë et chronique des tissus cérébraux. Sa cause immédiate est une forte aggravation d'une carence en oxygène existante, provoquée par une quinte de toux..

Cette condition se manifeste dans les pathologies suivantes:

  1. Maladies pulmonaires chroniques, qui comprennent l'emphysème, l'asthme, le cœur pulmonaire, la tuberculose. Avec ces maladies, une congestion est observée dans la circulation pulmonaire, puis la cardiopathie pulmonaire progresse. En cas de décompensation, l'encéphalopathie est provoquée avec une tendance à la betlepsie.
  2. Obstruction des voies respiratoires par aspiration de corps étrangers, coqueluche, laryngite aiguë. La condition est accompagnée d'hypoxie cérébrale et d'attaques de toux prolongées provoquant des crises respiratoires.
  3. Affections cérébrovasculaires: malformations vasculaires, compression des veines extracrâniennes et intracrâniennes, conséquences d'un traumatisme craniocérébral, pathologie des artères intra et extracrâniennes. De ce fait, une hyperémie veineuse du cerveau se développe, que les syncopes de la toux peuvent accompagner.
  4. Lésions des parties périphériques du système nerveux. La névralgie du nerf laryngé supérieur due à des impulsions pathologiques conduit à l'activation du centre du nerf vague, ce qui provoque une bradycardie. Le volume du débit cardiaque diminue, une ischémie cérébrale et des évanouissements se produisent.

La liste des facteurs de risque qui sont importants dans la progression des crises de bettolepsie devrait inclure le surpoids, le tabagisme, l'abus d'alcool, la consommation de drogues.

Toutes les mauvaises habitudes affectent négativement le cerveau!

La pathogenèse de cette condition n'est pas entièrement comprise. Le plus souvent, les paroxysmes qui surviennent au plus fort d'une crise de toux n'ont pas de caractéristiques communes avec l'épilepsie. La théorie hémodynamique décrit le plus complètement le mécanisme du changement..

Il y a trois phases de toux: inspiratoire, compressive, expiratoire. Dans les deuxième et troisième phases, une forte augmentation de la pression intrathoracique et intra-abdominale est observée, en raison de laquelle le flux sanguin vers le cœur diminue.

Pour cette raison, le débit cardiaque diminue, la pression du liquide céphalorachidien dans la moelle épinière et les changements cérébraux. En raison d'une forte augmentation de la pression intrathoracique, elle augmente dans les vaisseaux périphériques et les cavités cardiaques, ce qui provoque une stase veineuse, puis développe une bêta.

Un autre mécanisme pour le développement de la condition est également possible: à la suite de la stimulation des récepteurs du nerf vague, des impulsions pathologiques sont effectuées à partir des zones réflexogènes des voies respiratoires et des veines jugulaires. De ce fait, la fonctionnalité de la formation réticulaire change, ce qui provoque des réactions vasodépressives, une bradycardie sévère et une altération de la conscience.

Catégories de classification

Les caractéristiques cliniques de la bettolepsie ont permis de distinguer plusieurs formes de cette condition:

  1. Trouble de la conscience crépusculaire à court terme. Cela dure quelques secondes, il n'y a pas besoin d'aide d'urgence. Dans une telle situation, il est nécessaire de traiter une pathologie provoquante.
  2. Évanouissement court à la hauteur d'une quinte de toux. Dure 2 à 10 secondes. Traitement de la maladie sous-jacente requis.
  3. Perte de conscience prolongée. Cela peut être compliqué par des convulsions, des selles involontaires et des mictions. Se produit souvent simultanément avec des dommages organiques au cerveau. Facteurs aggravants - intoxication à la nicotine, à l'alcool, aux drogues.

Symptomatologie

Le complexe de symptômes peut différer selon les patients et chez un seul et même - les crises peuvent survenir dans différentes variantes au sein du cas clinique. Les paroxysmes se produisent au point culminant d'une crise de toux.

Devant eux, des manifestations prodromiques (pré-syncopes) peuvent être observées: étourdissements, acouphènes, déficience visuelle, bouffées vasomotrices, suivies de cyanose, gonflement des veines cervicales lors de la toux. Cependant, les précurseurs peuvent ne pas apparaître..

Crise de toux sévère

Avec la bettolepsie, des épisodes graves de toux convulsive sont notés, à leur hauteur des signes d'évanouissement ou de perte de conscience sont ressentis. La toux peut être déclenchée par des odeurs piquantes, l'inhalation d'air excessivement froid.

La durée de la conscience crépusculaire ou de l'évanouissement profond est de quelques secondes à 5 minutes. Lors d'une perte de conscience, une personne peut tomber. Les patients reprennent généralement conscience sans l'intervention des autres..

Dans certains cas, des crampes locales sont notées: contractions des jambes ou des bras. La peau devient d'une couleur grisâtre-cyanotique, il y a une transpiration abondante.

Important! Si le patient présente des lésions cérébrales organiques, les crises respiratoires peuvent être remplacées par des épileptiques indépendants de la toux.

Dans la période postsyncopale, une personne peut ressentir des douleurs au cou, des maux de tête. Des vertiges, une faiblesse générale sont caractéristiques, cependant, ces manifestations passent assez rapidement. S'il n'y a pas de facteurs aggravants, les troubles mentaux après les attaques ne sont pas observés..

Remarque! Après la syncope, la perte de mémoire et l'état de stupidité ne sont pas révélés, ce qui est ressenti après les epiproteups.

Une chute peut provoquer des blessures.

Les complications de la betplepsie peuvent être:

  • une augmentation des phénomènes d'insuffisance cardiaque pulmonaire;
  • encéphalopathie hypoxique;
  • blessure de tomber lors d'une attaque.

Tactiques diagnostiques

Pour poser un diagnostic correct, le médecin prescrit une procédure d'examen clinique et instrumentale complète pour identifier les provocateurs d'attaques et les différencier des autres pathologies.

L'algorithme de diagnostic comprend:

  1. Consultations d'un thérapeute, pneumologue, neurologue, cardiologue.
  2. Tests Vagus (pression sur le sinus carotidien, test Valsalva) pour modéliser les mécanismes de la pathogenèse des syncopes.
  3. Études électrophysiologiques du cœur et des vaisseaux sanguins (ECG, surveillance quotidienne, tests de résistance). Détecter l'insuffisance cardiaque pulmonaire.
  4. Électroencéphalographie. Elle est réalisée afin d'exclure les lésions cérébrales organiques. Des tests fonctionnels sont effectués pour identifier les foyers d'activité convulsive.
  5. Etude du système bronchopulmonaire (endoscopie des voies aériennes, méthodes de diagnostic radiologique). Les rayons X peuvent détecter les maladies chroniques du système respiratoire, du cœur pulmonaire. La trachéobronchoscopie est nécessaire pour détecter et extraire les corps étrangers de la trachée et des bronches.

L'électroencéphalographie dans ce cas est une méthode de diagnostic extrêmement importante.

Un diagnostic différentiel est nécessaire pour exclure l'hypotension orthostatique, l'occlusion vasculaire cérébrale, l'épilepsie.

Caractéristiques du traitement

Les jambes doivent être levées pour augmenter le flux sanguin vers la tête.

Les premiers soins consistent à fournir au patient un afflux de sang artériel vers le cerveau. Pour ce faire, vous devez le mettre sur le dos, baisser la tête, lever légèrement les membres inférieurs, pour assurer la liberté de respirer et l'accès à l'air frais (voir photo).

Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour la victime

L'assistance médicale comprend des mesures visant à réduire la congestion dans le cerveau, à éliminer les dysfonctionnements du cœur et des vaisseaux sanguins (introduction de médicaments cardiotoniques et vasoconstricteurs selon les instructions) et l'utilisation de fonds pour améliorer la conduction bronchique. En cas de bradycardie, l'atropine est nécessaire. De plus, le patient, en fonction des caractéristiques du cas clinique, peut être hospitalisé dans le service neurologique ou pulmonaire pour le traitement de la pathologie principale.

À des fins préventives, vous devez contrôler votre poids, éviter le surmenage. Il est également recommandé de se détendre complètement, de faire de l'exercice, de faire de l'exercice.

Comment reconnaître la bettolepsie et aider le patient

Tous, sans exception, toussent. Certains ont peur dès la première toux et commencent à boire des antibiotiques, tandis que d'autres, au contraire, ne font pas attention au symptôme depuis longtemps..

Mais peu d'entre eux savent qu'une forte toux peut entraîner des conséquences désagréables: de la perte de conscience aux changements pathologiques du cerveau. Une telle attaque est appelée bettolepsie..

Ses manifestations ne peuvent en aucun cas être ignorées, il est important de consulter un médecin dès que possible.

Pourquoi l'attaque

L'origine de la bétlepsie est associée à:

  • avec des impulsions irrégulières qui viennent des nerfs au centre de la toux;
  • avec perception pathologique de l'information dans les zones réflexes des voies respiratoires.

Cela conduit à des perturbations du système nerveux autonome et à l'excitation de la dixième paire de nerfs crâniens (vague), il y a une forte bradycardie.

Lors d'une toux intense, une hyperventilation des poumons se produit et la pression intrathoracique augmente. De ce fait, la circulation cérébrale est perturbée et diverses perturbations se produisent: perte de conscience à court terme. crampes, amnésie. Forts maux de tête.

Renseignez-vous sur les causes de la perte soudaine de conscience et des premiers soins à la victime.

Comment est le rétrécissement des vaisseaux du cerveau. symptômes et complications d'un spasme vasculaire sévère.

La toux est un facteur provoquant. Mais il peut y avoir de nombreux risques:

  • maladies pulmonaires et bronchiques - tuberculose, asthme, emphysème, bronchite chronique, coqueluche;
  • pénétrer dans les voies respiratoires d'un corps étranger;
  • inflammation du nerf laryngé;
  • pathologie des vaisseaux du cerveau - athérosclérose. compression des artères due à l'ostéochondrose;
  • abus d'alcool et de tabac;
  • maladies du système cardiovasculaire - cœur pulmonaire, congestion veineuse du sang;
  • malnutrition, mode de vie malsain.

Il est extrêmement important de connaître la raison du développement de la betplepsie, car la gravité de l'attaque et du traitement en dépendent à bien des égards..

Comment se manifeste la betplepsie

La gravité des symptômes de la bettolepsie peut varier non seulement chez différents patients, mais aussi chez un patient à des moments différents. La maladie attaque principalement les hommes plus âgés, le développement chez les enfants est possible dans le contexte d'une toux causée par la coqueluche. Il existe plusieurs options pour une toux et une attaque cérébrale:

  1. L'attaque se produit au sommet d'une forte toux. Le patient perd connaissance et tombe.
  2. La bétolepsie se transforme en crises d'épilepsie. Ils peuvent déjà se produire sans tousser..
  3. Attaques accompagnées de perturbations profondes du système nerveux autonome. Se produisent le plus souvent chez les personnes atteintes de pathologies cérébrales.
  4. La perte de conscience s'accompagne de convulsions, de mictions involontaires et de défécation.
  5. Antécédents de convulsions de patients épileptiques.

Parfois, il est possible de reconnaître le début de la betplepsie et d'empêcher le patient de tomber:

  • le visage devient rouge, puis une teinte bleuâtre;
  • les lèvres deviennent violettes;
  • les veines cervicales gonflent et pulsent;
  • le patient se plaint de vertiges.

Habituellement, la perte de conscience survient avant la fin de la première minute de l'attaque, le patient cesse de tousser, tombe et devient très pâle. Si le patient n'a pas de maladies concomitantes graves, la conscience reprend après quelques minutes, voire quelques secondes. Le plus souvent, ces patients n'ont pas besoin de soins médicaux.

Après une betleplepsie, des troubles de la mémoire (amnésie), des sensations désagréables et douloureuses dans le cou, des maux de tête surviennent. Puisqu'une attaque ne se développe pas sans une toux intense, il est important de connaître les facteurs qui provoquent une toux:

  • rire intense et prolongé;
  • inhalation d'air froid ou chaud;
  • éternuement;
  • fumée de cigarette ou autres odeurs irritantes;
  • fumeur;
  • levage de charges lourdes;
  • mouvement de l'intestin.

Comment diagnostiquer une maladie

Si des symptômes similaires sont constatés, le patient doit consulter un médecin de famille ou un neurologue. Pour faire un diagnostic, vous devez collecter soigneusement l'anamnèse, étudier les antécédents médicaux et établir le plan d'examen correct. Il est important de différencier la bettolepsie de maladies similaires, par exemple, de l'épilepsie.

Pour déterminer le syndrome de la toux cérébrale, les méthodes d'examen suivantes sont utilisées:

  1. Surveillance Holter - enregistrement d'un cardiogramme pendant la journée. Vous permet d'évaluer le travail du cœur dans les conditions habituelles du corps, ainsi que la réaction à diverses situations. Aide à établir la cause de la perte de conscience.
  2. Trachéobronchoscopie - un examen endoscopique des voies respiratoires. L'état de la muqueuse, la présence de corps étrangers, le diamètre des lumens des bronches sont déterminés.
  3. Test de Valsalva - aide à évaluer l'état du système nerveux autonome. Le patient doit expirer tout l'air, puis inspirer profondément et expirer à nouveau, retenir son souffle pendant au moins 15 secondes.
  4. ECG.
  5. ECHO-KG.

Pour le diagnostic, l'hospitalisation en service hospitalier n'est pas toujours nécessaire. Le plus souvent, le patient vient pour un examen. Une exception est la toux sévère qui s'évanouit avec des crampes sévères. Dans ce cas, le patient peut être envoyé dans un centre épileptologique spécialisé pour clarifier la maladie.

Comment traiter la bétlepsie

Le traitement de la bétleplepsie, comme la plupart des autres maladies, vise à éliminer la cause des attaques. Par conséquent, il est prescrit individuellement après un examen approfondi. Après l'attaque, un traitement symptomatique est effectué en utilisant:

  • ammoniac;
  • médicaments cardiotoniques;
  • saturation du corps en oxygène;
  • médicaments vasoconstricteurs;
  • avec bradycardie sévère - atropine.

Apprenez ce qu'est l'apoplexie. causes, symptômes, aide, traitement.

Découvrez pourquoi la privation d'oxygène du cerveau entraîne une perte de conscience. Diagnostic, traitement et conséquences de l'hypoxie.

Conséquences de la maladie

La bétolepsie est assez rare. Un tel diagnostic est posé par environ 2% des patients qui déposent de telles plaintes. Habituellement, les saisies n'entraînent pas de conséquences graves. Mais ce n'est pas une raison pour ignorer les symptômes et ne pas consulter un médecin. Étant donné que des violations dans le cerveau peuvent parfois se produire, et avec des crises légères, le patient peut simplement souffrir d'une chute.

Fondamentalement, la prévision est favorable. Le plus souvent, il suffit de guérir la maladie provoquante, et si cela est impossible, évitez les fortes toux. Pour ce faire, utilisez des médicaments antitussifs ou, par exemple, des exercices de respiration.

Beto-lepsy

BETTOLEPSIE (toux betto grec + lepsis, crise convulsive) - troubles de la conscience, parfois en combinaison avec des convulsions, se développant au plus fort d'une crise de toux.

Ils sont basés sur des perturbations de l'apport sanguin au cerveau causées par une augmentation de la pression intrathoracique et une hyper ventilation. Plus souvent observé chez les patients présentant une insuffisance cardio-pulmonaire (voir.

Cœur pulmonaire) et congestion veineuse dans le cerveau (encéphalopathie veineuse).

Même A. Klementovsky (1856) a attiré l'attention sur le développement d'une hyperémie veineuse du cerveau avec toux convulsive. Visage bleu pendant la toux I.F. Zion (1873) a expliqué que le sang des veines ne peut pas pénétrer dans les vaisseaux de la poitrine.

Chez les enfants qui meurent de la coqueluche, les veines du cerveau sont dilatées, les sinus sont pleins de sang. Des évanouissements décrits comme des attaques respiratoires surviennent lors des pleurs et des rires, en particulier chez les enfants (M. B. Zucker, 1947). Trusso (A. Trousseau) observé chez les patients atteints de coqueluche "convulsions éclampiques" associées à une congestion veineuse dans le cerveau.

Sharko (J. M. Charcot) a également décrit les «crises de mise en scène du larynx» qui, en 1881, ont attiré l'attention d'un médecin de Saint-Pétersbourg, Shershevsky. Il s'agissait de crises de toux avec respiration sifflante, dans lesquelles le patient perdait presque connaissance, tombait et il avait des convulsions épileptiformes.

La saisie a été répétée jusqu'à 6 fois par jour. Le larynx, selon Charcot, est cette zone spasmogène, dont l'irritation peut provoquer une crise. La gravité de l'évolution de la bettolepsie est différente, une issue fatale est possible. Lors d'une crise, une fermeture laryngoscopique de la fissure a été observée.

Charcot a également décrit des "vertiges laryngés" dans diverses maladies.

Au cours d'une toux, le patient s'évanouit soudainement et tombe, mais reprend rapidement ses esprits. Parfois, des convulsions épileptiformes sont observées, qui peuvent être limitées à n'importe quelle zone du corps. Habituellement, une crise se termine rapidement sans période de troubles mentaux, comme dans l'épilepsie.

Gover (W. R. Gowers, 1896) a décrit un patient âgé souffrant d'une toux sévère en raison d'une bronchite chronique et d'un emphysème.

Au plus fort de la toux, le patient est devenu rouge, des convulsions cloniques générales à court terme sont apparues sans perte de conscience, ou les convulsions étaient de nature épileptoïde, ou une perte de conscience s'est produite sans convulsions..

Une telle observation que Gover décrit sans lien avec les spasmes du larynx dans le chapitre sur l'hyperémie cérébrale.

Dans les œuvres plus récentes, il n'est presque pas fait mention de troubles de la conscience pendant la toux. En 1949, un total de 177 patients présentant un évanouissement cérébral gauche ont été décrits. N.K. Bogolepov (1971) décrit des crises d'épilepsie respiratoire-cérébrale chez des patients souffrant d'asthme bronchique, de névralgie du nerf lombaire supérieur, distinguant entre un coma et une forme algique de bettolepsie.

M. I. Kholodenko (1941, 1963), qui a proposé le terme de «bétolepsie», a observé plus de 100 patients atteints de ce syndrome.

Pathogénèse

Un certain nombre de facteurs jouent un rôle dans la pathogenèse de la bettolepsie:

1. Une augmentation de la pression intrapleurale pendant la toux, entraînant un ralentissement du débit sanguin pulmonaire, une diminution du débit cardiaque et des fluctuations de la pression du liquide céphalorachidien.

2. La sensibilité individuelle du cerveau à l'hypoxie et aux changements de l'état acido-basique du sang (alcalose respiratoire qui se produit ou s'intensifie pendant l'hyperventilation lors de la toux), en particulier en cas d'insuffisance cardiaque pulmonaire, d'emphysème, d'asthme bronchique et en cas de sortie de sang dans le système creux supérieur veines.

3. Impulsions entrant dans le cerveau à partir des zones réflexogènes des voies respiratoires, du nerf laryngé supérieur, des récepteurs du sinus carotidien, de l'aorte, des veines jugulaires.

4. Excitation du centre du nerf vague avec une forte augmentation de la pression dans la poitrine, conduisant à une forte bradycardie, jusqu'au développement du syndrome de Morgagni-Adams-Stokes (voir Syndrome de Morgagni-Adams-Stokes).

5. Circonstances aggravantes - internes (diverses maladies organiques du cerveau) et externes (alcool, nicotine et autres intoxications).

Manifestations cliniques

Les manifestations cliniques de la bettolepsie peuvent être de plusieurs options: 1) conscience crépusculaire à court terme qui se produit pendant la toux; 2) évanouissement en toussant; 3) perte de conscience profonde en combinaison avec des crampes musculaires pendant la toux, parfois - incontinence urinaire et fécale.

L'évolution et les résultats de la bettolepsie dépendent principalement de l'état somatique général du patient. Chez les patients présentant une insuffisance cérébrovasculaire chronique due à l'athérosclérose, à l'hypertension, une crise de bettolepsie peut entraîner des lésions cérébrales structurelles aux conséquences persistantes.

Traitement

Le traitement vise la maladie sous-jacente. Une crise de bettolepsie disparaît généralement sans intervention extérieure en quelques secondes ou minutes. Prescrit des médicaments antitussifs.

Si une bradycardie est enregistrée pendant l'attaque, de l'atropine est prescrite.

Des mesures sont également prises pour réduire la stase veineuse dans le cerveau (hémorragie, médicaments cardiotoniques, médicaments qui améliorent la perméabilité bronchique; traitement chirurgical de l'obstruction mécanique à l'écoulement veineux).

Bibliographie: Bogolepov N. K. Conférences cliniques sur la neuropathologie, p. 387, M., 1971; Bogolepov N. K. et E r à propos de -khina L. G. Sur les variantes cliniques de la bétolepsie, docteur, cas, n ° 1, p. 74, 1966; Guide multivolume de neurologie, éd. G. N. Davidenkova, v. 6, p. 270, M., 1960; Kholodenko M. I. Troubles de la circulation veineuse dans le cerveau, M., 1963, bibliogr.

Betplepsy - Référence médicale

La bétolepsie est une perturbation transitoire de la conscience qui survient au sommet d'une quinte de toux. Le syndrome se manifeste par des syncopes contre la toux: conscience crépusculaire à court terme, évanouissement ou perte de conscience profonde, parfois accompagnées de convulsions, miction involontaire et défécation.

Les méthodes de diagnostic de la bettolepsie comprennent l'interrogatoire, l'examen du patient, les tests fonctionnels, les études instrumentales (électrocardiographie, électroencéphalographie, bronchoscopie).

Le traitement implique une thérapie symptomatique qui soulage l'état du patient et vise à éliminer les manifestations de la maladie sous-jacente.

Le terme "bétolepsie" a été proposé pour la première fois par le neuropathologiste soviétique M.I. Kholodenko en 1941 pour le traitement des paroxysmes survenant au plus fort des crises de toux. La pathologie est observée assez rarement, ne représentant pas plus de 2% des cas de tous les types de conditions paroxystiques.

La Betleplepsie peut être trouvée sous les noms de "syndrome de toux-cerveau", "syncope de toux", "vertiges laryngés", "attaque respiratoire", "évanouissement de toux". Plus fréquent chez les personnes atteintes d'une maladie cardiaque pulmonaire.

Hommes de 45 ans et plus les plus touchés.

Causes de Betleplepsy

La condition se produit dans le contexte d'une hypoxie aiguë ou chronique des tissus cérébraux. Sa cause immédiate est une forte aggravation d'une carence en oxygène existante causée par le paroxysme de la toux. La pathologie peut survenir avec les maladies suivantes:

  • Pathologies pulmonaires chroniques (cœur pulmonaire, asthme, tuberculose, emphysème pulmonaire). Avec ces maladies, la stagnation se produit dans la circulation pulmonaire, à l'avenir une maladie cardiaque pulmonaire se développe. Avec un cours décompensé, une encéphalopathie peut se développer avec une tendance à l'évanouissement convulsif.
  • Obstruction des voies respiratoires (aspiration de corps étrangers, coqueluche, laryngite aiguë). Elle s'accompagne d'une hypoxie cérébrale aiguë et d'attaques prolongées de toux sévère, qui provoquent des épisodes de toux évanouissement.
  • Troubles cérébrovasculaires. Les modifications des vaisseaux cérébraux (malformations vasculaires, compression des veines intracrâniennes et extracrâniennes, conséquences d'un traumatisme crânien) provoquent une hyperémie veineuse du cerveau, qui peut s'accompagner d'évanouissements convulsifs. Les troubles de l'apport sanguin au cerveau dans la pathologie des artères extra et intracrâniennes (athérosclérose cérébrale, syndrome de l'artère vertébrale) menacent le développement d'un certain nombre de troubles vestibulaires, y compris la perte de conscience.
  • Lésions des nerfs périphériques. Avec la névralgie du nerf laryngé supérieur, les impulsions pathologiques conduisent à l'activation du centre du nerf vague et à la bradycardie. Le volume du débit cardiaque diminue fortement, une ischémie cérébrale et des évanouissements se produisent.

Les facteurs de risque dans le développement d'attaques de troubles de la conscience sont le tabagisme, la toxicomanie, le surpoids. Lorsqu'il est intoxiqué par l'alcool et les drogues, des changements dans le cerveau, ses membranes et le liquide céphalo-rachidien se produisent, entraînant une perturbation des systèmes respiratoire et cardiovasculaire.

Classification

Le syndrome de Betleplepsy n'est pas entièrement compris. Malgré la prévalence élevée de maladies et d'affections accompagnées de toux, ce complexe de symptômes est rare. Son évolution peut être regroupée par manifestations cliniques:

1. Trouble de la conscience crépusculaire à court terme. Elle dure généralement quelques secondes et ne nécessite pas d'assistance d'urgence. Dans ce cas, la maladie sous-jacente qui a causé cette condition doit être traitée..

2. Évanouissement court à la hauteur de la toux. Dure le plus souvent de 2 à 10 secondes. La thérapie de la pathologie principale est nécessaire.

3. Perte de conscience à long terme. Compliqué par des convulsions, miction involontaire, défécation. Souvent combiné avec des lésions cérébrales organiques avec des effets persistants. Les facteurs aggravants sont l'alcoolique, l'intoxication à la nicotine, l'intoxication médicamenteuse.

Les symptômes de la bétleplepsie

Les manifestations cliniques peuvent différer non seulement chez différents patients, mais chaque attaque chez un patient individuel peut acquérir différentes variantes du cours. Les conditions paroxystiques - syncopes de la toux - se produisent au sommet du réflexe de la toux.

Des complexes de symptômes similaires sont également observés avec le rire, les éternuements, les efforts, lors de la levée de poids, etc..

Ils peuvent être précédés de phénomènes prodromiques (pré-syncope) sous forme d'étourdissements, d'acouphènes, de déficience visuelle, d'hyperémie faciale, remplacés par la suite par une cyanose, un gonflement des veines du cou lors de la toux. Dans certains cas, certains précurseurs peuvent être absents..

La bétleplepsie s'accompagne d'épisodes de toux convulsive sévère, à la hauteur desquels il y a des signes de perte de conscience ou d'évanouissement. Habituellement, le début d'une attaque n'est pas lié à la position du corps..

La toux peut provoquer une odeur âcre, de l'air froid. La durée de la conscience crépusculaire ou de l'évanouissement profond varie de quelques secondes à 2-5 minutes.

Au plus fort de la toux, la perte de conscience s'accompagne généralement d'une chute, le plus souvent les patients reviennent à leurs sens sans aide.

Parfois, la betleplepsie peut être accompagnée de crises de nature locale: par exemple, des contractions des membres supérieurs ou inférieurs. La peau acquiert une teinte gris-cyanotique, une transpiration abondante apparaît.

Mordre la langue lors d'une attaque n'est généralement pas observé. Dans de rares cas, la bettolepsie entraîne une incontinence urinaire et fécale.

Avec les lésions cérébrales organiques, les syncopes de la toux peuvent être remplacées par de petites crises d'épilepsie qui ne dépendent pas de la toux.

Dans la période postsyncopale, des douleurs au cou, des maux de tête peuvent être ressentis. Le patient se plaint de faiblesse générale, d'étourdissements, qui passent avec le temps. L'état de stupeur et la perte de mémoire observés pendant les épiprunches ne sont pas particuliers à la betplepsie. En l'absence de facteurs aggravants, les conséquences ne provoquent pas de troubles mentaux.

Complications

Avec la bettolepsie, des complications surviennent rarement. Ils sont généralement associés à la maladie sous-jacente à l'origine du syndrome. L'une des conséquences graves est l'augmentation de l'insuffisance cardiaque pulmonaire..

Les troubles circulatoires dans le cerveau peuvent entraîner des dommages permanents au tissu cérébral - encéphalopathie hypoxique.

Lors d'un évanouissement de la toux, il y a un risque de blessure si vous tombez d'une hauteur de votre taille.

Diagnostique

Pour un diagnostic correct, un examen clinique et instrumental complet est nécessaire, ce qui permet d'identifier la cause des syncopes contre la toux, ainsi que de les différencier des autres maladies. L'algorithme de diagnostic comprend:

  • Consultations de spécialistes (thérapeute, neurologue, pneumologue, cardiologue). A l'accueil, l'histoire de la maladie, la nature des crises, leur relation avec la toux sont étudiées. Une grande importance est attachée aux méthodes physiques. À l'examen, l'attention est attirée sur l'état général du patient, les caractéristiques constitutionnelles (tendance à l'obésité).
  • Tests Vagus (test Valsalva, test avec pression sur le sinus carotidien). Conduit pour simuler les mécanismes pathogénétiques de la syncope.
  • EFI du système cardiovasculaire. Un ECG vous permet d'identifier les processus pathologiques dans le cœur, indiquant la présence d'une maladie cardiaque pulmonaire. Dans certains cas, des tests d'effort et une surveillance ECG quotidienne sont utilisés..
  • EEG. Il permet de fixer des impulsions pathologiques émanant de certaines parties du cerveau, ce qui est extrêmement important pour exclure les lésions cérébrales organiques. Des tests fonctionnels sont utilisés pour identifier les foyers d'activité convulsive.
  • Méthodes d'évaluation du système broncho-pulmonaire (diagnostic radiologique, endoscopie des voies respiratoires). La radiographie des poumons est utilisée pour détecter les maladies chroniques du système respiratoire, du cœur pulmonaire. À l'aide de la trachéobronchoscopie, la détection et l'extraction de corps étrangers de la trachée et des bronches sont effectuées.

Lors d'un diagnostic différentiel, la perte de conscience due à l'hypotension orthostatique, à l'occlusion vasculaire cérébrale et à l'épilepsie doit être exclue. Les épisodes de perte de conscience dans ces conditions ne sont en aucun cas associés à un réflexe de toux..

Traitement de la bétlepsie

Lors de l'attaque, au stade des premiers soins au patient, il est nécessaire d'assurer la circulation du sang artériel enrichi en oxygène vers le cerveau. A cet effet, il est nécessaire de coucher le patient sur le dos, d'abaisser sa tête et de relever ses membres inférieurs, pour assurer une respiration libre et un accès à l'air frais.

L'assistance médicale consiste en des mesures visant à réduire la congestion dans le cerveau, à éliminer les troubles du système cardiovasculaire en introduisant des cardiotoniques, des vasoconstricteurs, ainsi que des médicaments qui améliorent la perméabilité bronchique. Avec la bradycardie, l'atropine est administrée. À l'avenir, le patient peut être hospitalisé au département de neurologie ou de pneumologie pour le traitement de la maladie sous-jacente.

Prévision et prévention

Pour la prévention des conditions paroxystiques, vous devez surveiller votre santé, en cas de symptômes de bettolepsie, consulter un médecin en temps opportun. Le régime alimentaire est d'une grande importance, car le surpoids est l'un des facteurs de risque.

Il faut éviter les conditions propices au développement d'évanouissements: toux persistante, surmenage, séjour prolongé en position debout, tensions intenses, mouvements brusques de la tête. Bon repos sur le corps, gymnastique et sports, durcissement.

Symptômes de Betleplepsy et traitement avec des remèdes populaires

La bétolepsie est un trouble neurologique. Il se caractérise par une altération de la conscience lors d'une grave attaque de toux. La bétolepsie fait référence à la syncope de la toux (syncope - perte de conscience à court terme). Le trouble survient le plus souvent chez les hommes de plus de 40 ans..

Les causes

Les syncopes de la toux se produisent en raison de violations des organes internes:

  1. Maladies pulmonaires: asthme bronchique, cœur pulmonaire, tuberculose et emphysème. Avec les maladies pulmonaires dans la circulation pulmonaire, le sang stagne, ce qui provoque une insuffisance cardio-pulmonaire.
  2. Maladies et conditions pathologiques des voies respiratoires supérieures: coqueluche, pénétration de corps étrangers dans les bronches. Pendant les attaques, l'oxygène n'entre pas dans les poumons. Il y a une hypoxie cérébrale, une personne perd connaissance.
  3. Pathologies cérébrales: encéphalopathie discirculatoire, malformations artérioveineuses, traumatisme craniocérébral antérieur, augmentation de la pression intracrânienne.
  4. Troubles du système nerveux périphérique. Avec l'inflammation du nerf du larynx, le nerf vague est activé en raison de la génération d'un grand nombre d'impulsions électriques. Le nombre de contractions cardiaques diminue et le volume du débit cardiaque diminue. Le cerveau reçoit moins de sang et une personne perd connaissance.

Ces facteurs de risque augmentent la probabilité de bettolepsie:

  • fumeur;
  • mode de vie sédentaire;
  • régime sans légumes et fruits;
  • alcoolisme, toxicomanie.

Les mécanismes physiopathologiques exacts sont inconnus. Cependant, la théorie hémodynamique a le plus de partisans. Pour comprendre le mécanisme de développement de la syncope de la toux, vous devez comprendre le mécanisme de la toux. Il se compose de trois actes:

Le premier acte est inspirant. Il se caractérise par la fermeture du larynx. Le deuxième acte est la compression: les muscles de la poitrine et de l'abdomen se contractent, le diaphragme est fixé dans une position statique. Le troisième acte est expiratoire: une haute pression est créée, qui pousse l'air à grande vitesse avec le larynx ouvert.

Dans les deuxième et troisième phases, la pression intrathoracique augmente. Avec une toux normale, la pression monte de 40 à 100 mm Hg. Pendant la toux syncopale, la pression tend à 200-300 mm Hg. En raison de ces indicateurs, la pression intra-abdominale augmente.

Cela conduit à une diminution du flux sanguin vers le cœur. En conséquence, la quantité de sang éjectée par le cœur diminue et la pression artérielle systolique diminue. Le flux sanguin vers le cerveau diminue. Dans les neurones - hypoxie et ischémie.

En raison du manque d'oxygène dans le cortex, une personne perd connaissance.

Distinguer la toux continue et intermittente. Dans la première option, une attaque de toux dure plusieurs secondes. Entre les toux, une personne ne peut pas respirer. De ce fait, le nombre d'impulsions vers les barorécepteurs diminue, la résistance des vaisseaux périphériques augmente par réflexe.

Avec une toux intermittente, avant chaque toux, une personne inhale de l'air. Il irrite les barorécepteurs et diminue la résistance périphérique..

Ces mécanismes entraînent une obstruction de l'écoulement veineux du cerveau. La pression intracrânienne augmente. Le volume de circulation sanguine dans les artères cérébrales diminue toutes les minutes. Le sang peut s'arrêter définitivement. En raison de l'hypoxie, une syncope se produit.

Symptômes

Le tableau clinique de la bettolepsie est considéré à partir de 4 positions:

  1. La pathologie est souvent observée chez les hommes fumeurs d'âge mûr et âgé souffrant d'obésité. Souvent associée à des maladies bronchopulmonaires.
  2. La perte de conscience est souvent causée par une toux paroxystique chronique. La toux s'accompagne d'une forte contraction des muscles de la poitrine et de l'abdomen..
  3. La syncope peut se développer dans n'importe quelle position du corps: couchée, debout ou assise. Habituellement, une personne perd connaissance après 5 secondes de toux continue. La perte de conscience est précédée de vertiges et d'une diminution de la précision..
  4. Les conditions syncopales au cours d'une toux continue durent jusqu'à 10 secondes, dans de rares cas, la perte de conscience dure 3 minutes. La syncope peut être accompagnée de convulsions et d'une transpiration excessive. Certains patients éprouvent des mictions involontaires ou un acte de défécation.

Diagnostic et traitement

Pour diagnostiquer la bettolepsie, il suffit généralement au médecin d'étudier l'anamnèse de la vie et de la maladie, car les symptômes de la toux syncopique sont spécifiques - il est difficile de les confondre avec les signes d'une autre maladie. Pour clarifier le diagnostic, les médecins prescrivent des tests vagaux, une électroencéphalographie, une évaluation des bronches et des poumons.

Une personne atteinte d'une crise de bettolepsie a besoin de premiers soins. Un patient dans un état syncopal doit fournir un flux sanguin au cerveau. Pour ce faire, couchez la personne sur le dos, levez les jambes et baissez la tête. Il est également recommandé d'ouvrir la fenêtre et de décharger le haut du corps: détacher la chemise, retirer la cravate.

Pour éliminer la bettolepsie, vous devez guérir la maladie sous-jacente, qui provoque des crises de toux suffocante. De plus, le patient doit arrêter de fumer, perdre du poids et faire de l'activité physique.

La bétolepsie n'est pas traitée avec des remèdes populaires, car la maladie sous-jacente peut évoluer et plus souvent provoquer des évanouissements..

N'a pas trouvé de réponse appropriée?
Trouvez un médecin et posez-lui une question!

Quel est le danger de la bettolepsie: symptômes, traitement, complications. bettolepsie comment traiter les remèdes populaires

L'origine de la bétlepsie est associée à:

  • avec des impulsions irrégulières qui viennent des nerfs au centre de la toux;
  • avec perception pathologique de l'information dans les zones réflexes des voies respiratoires.

Cela conduit à des perturbations du système nerveux autonome et à l'excitation de la dixième paire de nerfs crâniens (vague), il y a une forte bradycardie.

Lors d'une toux intense, une hyperventilation des poumons se produit et la pression intrathoracique augmente. De ce fait, la circulation cérébrale est perturbée et divers troubles surviennent: perte de conscience à court terme, convulsions, amnésie, maux de tête sévères.

Renseignez-vous sur les causes de la perte soudaine de conscience et des premiers soins à la victime.

Comment se rétrécit les vaisseaux du cerveau: symptômes et complications d'un spasme vasculaire aigu.

La toux est un facteur provoquant. Mais il peut y avoir de nombreux risques:

  • maladies pulmonaires et bronchiques - tuberculose, asthme, emphysème, bronchite chronique, coqueluche;
  • pénétrer dans les voies respiratoires d'un corps étranger;
  • inflammation du nerf laryngé;
  • pathologie des vaisseaux cérébraux - athérosclérose, compression des artères due à l'ostéochondrose;
  • abus d'alcool et de tabac;
  • maladies du système cardiovasculaire - cœur pulmonaire, congestion veineuse du sang;
  • malnutrition, mode de vie malsain.

Il est extrêmement important de connaître la raison du développement de la betplepsie, car la gravité de l'attaque et du traitement en dépendent à bien des égards..